mardi 24 avril 2018

Dans la nuit de Dimanche...


Dans la nuit de Dimanche à Lundi, le projet de Loi Asile et Immigration a été adopté, au terme, dit-on, de discussions animées, en présence de seulement 58% des Députés.

La voix du Père Jean  n'est pas parvenue jusqu'à l'hémicycle, non plus que celles de diverses associations et des nombreux citoyens confrontés à l'accueil et l'accompagnement des étrangers qui frappent à notre porte, poussés par la nécessité.
Les notions de contrôle, d'enfermement, de bannissement et de répression ont donc pris le pas sur la volonté d'accueil, de solidarité et d'humanité. 
A la souffrance des migrants et demandeurs d'asile vient s'ajouter la maltraitance d'un Etat qui a préféré céder aux sirènes de ceux qui considèrent l'étranger comme une menace plutôt que comme une richesse. Ce n'est pas le bon chemin vers la paix et la justice sociale.
Quand donc nos gouvernements s'attaqueront-ils enfin aux causes des déplacements migratoires plutôt que de s'acharner à tenter vainement d'en enrayer les effets ?
JL

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires de ce blog sont modérés.