samedi 28 mai 2016

Un marathon solidaire

Vendredi 27 Mai, L'Accueil Migrants de Sète a partagé de jolis moments avec ses partenaires associatifs, et plusieurs de ses membres se sont livrés à un marathon bien sympathique en cette fin de journée riche en initiatives.

 


 










18h: Le Seamen's Club de Sète  inaugure ses nouveaux locaux Quai du Maroc en présence de nombreuses personnalités, mais aussi de plusieurs associations qui, à l'instar de la nôtre, participent avec le Seamen's Club à l'accueil et l'accompagnement des marins abandonnés dans le Port de Sète.
L'endroit est magnifique et particulièrement bien adapté aux activités de l'association. Félicitations!


 

19h: Fête des voisins de la Méditerranée organisée comme chaque année devant le Centre de rétention Administrative Quai François Mayol par le RESF Sète Bassin de Thau.
Autour d'un pique nique tiré du sac, sa chorale a su donner de la voix pour encourager les personnes qui y sont retenues et demander en chansons la fermeture des CRA. 



 

20h: Direction le Comoedia où à l'initiative de la  LDH Sète avec le soutien de l'Accueil Migrants Cimade de Sète, du RESF et de la Pastorale des Migrants, avait lieu la projection du film "Spartacus et Cassandra", suivie d'un débat sur la question des bidonvilles et des Roms qui y vivent, comme c'est le cas à la sortie de la ville de Sète.

Cette soirée solidaire et militante s'est achevée dans la bonne humeur en présence d'une représente de l'association Deux Choses Lune, également partenaire de l'Accueil Migrants Cimade de Sète. 


JL



vendredi 13 mai 2016

Roms: Table ronde à la Chapelle des Pénitents

                                                                         Photo Michèle S
 
 
Photo Serge Trib

 
   Photo Serge Trib

C'est à l'initiative de Gérard Clément, Président du Festival "Le Printemps des Photographes" et auteur de la série de photos "Roms: migrants et européens" exposées à la Chapelle des Pénitents, qu'une table ronde a réuni les visiteurs de l'expo, des représentants de la Cimade, du RESF, de la Pastorale des Migrants, de la Ligue des Droits de l'Homme et du Collectif "Mon voisin, c'est toi" constitué autour du campement dit "du Mas Coulet".

A cette occasion, nous avons rappelé que ces campements sont des bidonvilles dans lesquels on ne peut tolérer que vivent aujourd'hui des familles dans les conditions que l'on sait.
Nous regrettons que le Maire de Sète se soit montré totalement absent de la gestion de ce dossier, ignorant toutes les interpellations du collectif de soutien concernant l'accès à l'eau et aux conditions sanitaires de base à assurer aux familles.
Il ne s'est hélas manifesté que pour demander l'évacuation forcée des occupants juste avant que ne débutent les fêtes de la Saint-Louis....
A ce jour, suite à nos demandes répétées auprès des pouvoirs publics, un diagnostic social  a été effectué (conformément à la Circulaire du 26 Août 2012) sur le nouveau campement reconstitué un peu plus loin à la sortie de la ville.

Certes, nous sommes heureux d'avoir pu nous faire entendre des services de la Préfecture et de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, mais nous restons attentifs à la suite qui sera donnée.
Le travail partenarial que nous avons mis en place avec les pouvoirs publics devra déboucher sur de réelles propositions  en terme d'accompagnement vers l'insertion et le relogement de ces familles dont la plupart des hommes travaillent et les enfants sont scolarisés en ville.
 Des solutions existent et peuvent voir le jour dans le cadre de la loi Alur par exemple qui définit les modalités du logement alternatif depuis 2014.
Nous savons que sans l'implication des Elus rien ne peut se faire et nous comptons sur les services de l'Etat pour les inciter à appliquer les textes en vigueur.

Merci à Gérard Clément pour ces photos témoignages.

JL