vendredi 5 juin 2015

Il faut que cela cesse !

Au début de cette semaine, la Police de l'Air et des Frontières est passée au Mas Coulet et a retiré leurs documents d'identité à huit  personnes de nationalité roumaine, les convoquant ce Jeudi 4 Juin à 10h dans les locaux de la PAF, 15 Quai François Maillol, où ils se sont rendus, accompagnés d'une quinzaine de personnes du Collectif Mon Voisin, C'est Toi. 

Le Collectif dénonce aujourd'hui le caractère discriminatoire de cette mesure, car parmi toutes les personnes, étrangères ou pas, installées sur le parking du Mas Coulet, seuls les ressortissants roumains ont fait l'objet de cette mesure, sans aucun examen préalable de leurs situations individuelles. 

En fin de matinée, six d'entre eux se sont vu infliger une nouvelle obligation de quitter le territoire français. Leurs avocats ont immédiatement été saisis de la situation.


Le Collectif dénonce également le fait que, depuis le début de leur arrivée sur ce terrain, faute d'un meilleur endroit où s'installer, les Roumains sont régulièrement en butte à des tracasseries de toutes sortes et différentes forces de Police exercent à leur encontre des contrôles incessants (Police Municipale, Police Nationale, Police de l’Air et des Frontières).

Il faut que cela cesse!

Le cadre législatif régulant leur séjour sur le territoire exige de ces personnes un certain nombre de démarches qu’ils s’efforcent jour après jour  d’effectuer, malgré les difficultés et les blocages de structures ou d'administrations qui ne leur facilitent pas la tâche.

Alors comment peut-on à la fois leur demander de démontrer leur volonté d'intégration, et en même temps les inquiéter tous les quatre matins pour les faire repartir là d’où ils viennent?  Et au final, retenir contre eux  l’instabilité de leur situation!!!!

Nous demandons que soit mis fin à ce harcèlement juridico-administratif.

Par ailleurs, par courrier en date du 25 Février dernier, le Collectif Mon Voisin C'est toi a demandé au Sénateur-Maire de Sète de le recevoir afin d'évoquer la situation  du campement du Mas Coulet et notamment les conditions matérielles et sanitaires dans lesquelles vivent ces familles.
Cette demande de rendez-vous restée sans réponse a été relancée par un nouveau courrier le 18 Mai dernier, également sans réponse à ce jour.

Janine Léger, pour le Collectif 
(Cimade, RESF, LDH, Pastorale des Migrants, Fondation Abbé Pierre, des citoyens)


                                                                     
Devant la PAF
Vos noms et adresses s'il vous plaît?
          

2 commentaires:

  1. N'y a t'il pas d'aires d'accueil prévues pour eux?

    RépondreSupprimer
  2. Les aires d'accueil, trop peu nombreuses, sont prévues pour les gens du voyages. Les familles installées au Mas Coulet ne sont pas des gens du voyage. Ils vont d'un camp de fortune à un autre la plupart du temps parce qu'ils sont évacués.
    JYL

    RépondreSupprimer

Les commentaires de ce blog sont modérés.